Author: Association ESPAS

Répondance estivale de conseils : 1er juillet au 19 août 2023

Notre répondance se tient à disposition des responsables des organisations proposant des activités aux mineur.e.s ou aux personnes en situation de handicap en cas de questionnement, lors de dépassement de limites ou de soupçons d’abus sexuels :

du lundi au samedi

du 1er juillet au 19 août

 079/521 89 09

Afin de vous répondre au mieux, nous vous remercions de laisser un message sur notre répondeur nous expliquant brièvement votre demande. Nous vous rappellerons dans les meilleurs délais (au plus tard dans les 24h).

Si vous estimez que la situation ne peut pas attendre, nous vous invitons à demander conseil auprès de la police. 

Pour toute autre demande d’aide, nous vous remercions de contacter notre ligne habituelle au 0848 515 000

Formation « Comment réagir en cas de soupçons ou d’un dévoilement d’un abus sexuel » | Lausanne, 4 et 5 octobre 2023

Actuellement tout le monde parle d’abus sexuels, mais personne ne sait très bien comment se comporter lorsqu’il s’agit de gérer un soupçon ou un dévoilement. Sans voir le mal partout, il est pourtant essentiel, en tant que professionnel.le, de savoir accueillir la parole d’un.e enfant qui viendrait se confier.  

Objectifs :
A travers des exercices pratiques en petits groupes ou en grand groupe, le but de cette formation est de vous donner des clés de compréhension de ce qu’est un abus sexuel et de vous permettre de réagir au mieux si vous étiez confronté.e à un dévoilement.  

Contenu :

  1. Définition de l’”abus sexuel”, “contacts adéquats” et limites de la “sphère personnelle”
  2. Aspects légaux
  3. Considération sur les enfants victimes d’abus sexuels
  4. Considération sur les auteur.e.s d’abus sexuels
  5. Survol autour des « jeux sexuels » entre enfants
  6. Réflexions autour de situations concrètes
  7. Mise en situation : comment accueillir un témoignage et présentation
    des contre-transferts possibles
  8. Échanges autour de situations amenées par les participant.e.s
  9. Méthodes de prévention en matière d’abus sexuels.

Informations pratiques :
Public : professionnel.le.s au contact d’enfants, de jeunes ou de personnes en situation de handicap et au bénéfice d’une formation en psychologie, dans les domaines du social, de l’éducation, de l’enseignement ou du médical.
Formateur :
 Laure Lambelet, Psychologue FSP. Intervenante spécialiste Prévention d’ESPAS. 
Tarif : 
CHF 500.-
Délai d’inscription : 3 septembre 2023

Cours « Abus sexuels : premiers outils pour réfléchir et agir » | Lausanne, 27.11.2023

Le but de ce cours est de vous offrir les bases pour comprendre ce que sont les abus sexuels et comment réagir en cas de soupçons ou de confidences d’un·e enfant ou d’un·e jeune.

Contenu :

  1. Définition des notions « contacts adéquats », « sphère personnelle » et « abus sexuels » ;
  2. Lois en vigueur ;
  3. Réflexions autour de situations concrètes ;
  4. Mise en pratique sur les comportements à adopter en cas de suspicions ou de confidences ;
  5. Informations sur les victimes et les auteur·e·s ;
  6. Recueillir la parole d’une victime.

Informations pratiques :
Public : professionnel·le·s formé·e·s en psychologie, dans les domaines de l’éducation, du social ou du médical et œuvrant au contact d’enfants, de jeunes ou de personnes en situation de handicap.
Formatrice : Laure Lambelet, Psychologue FSP. Intervenante spécialiste Prévention d’ESPAS. 
Tarif : CHF 250.-
Certification : Attestation de participation
Délai d’inscription : Dimanche 29 octobre 2023

Cours « Abus sexuels : premiers outils pour réfléchir et agir » | Lausanne, 05.09.2023

Le but de ce cours est de vous offrir les bases pour comprendre ce que sont les abus sexuels et comment réagir en cas de soupçons ou de confidences d’un·e enfant ou d’un·e jeune.

Contenu :

  1. Définition des notions « contacts adéquats », « sphère personnelle » et « abus sexuels » ;
  2. Lois en vigueur ;
  3. Réflexions autour de situations concrètes ;
  4. Mise en pratique sur les comportements à adopter en cas de suspicions ou de confidences ;
  5. Informations sur les victimes et les auteur·e·s ;
  6. Recueillir la parole d’une victime.

Informations pratiques :
Public : professionnel·le·s formé·e·s en psychologie, dans les domaines de l’éducation, du social ou du médical et œuvrant au contact d’enfants, de jeunes ou de personnes en situation de handicap.
Formatrice : Laure Lambelet, Psychologue FSP. Intervenante spécialiste Prévention d’ESPAS. 
Tarif : CHF 250.-
Certification : Attestation de participation

Ateliers de sensibilisation en visioconférence – avril, mai, juin 2023

Comme ces dernières années, nous avons le plaisir de proposer des formations courtes de prévention des abus sexuels à distance.

Ces ateliers sont spécifiquement pensés pour répondre aux besoins des personnes actives au sein d’organismes proposant des activités aux mineur·e·s ainsi qu’aux personnes en situation de handicap.

Découvrez nos prochaines dates sans plus attendre.

COMPLET – Formation « Enfants à comportements sexuels problématiques et adolescent.e.s auteur.e.s d’abus sexuels » | Lausanne – 3&4 mai 2023

Nous vous remercions de votre intérêt pour cette formation. Cette dernière est désormais complète.

Si vous souhaitez être tenu·e·s informé·e·s de nos prochains cours, merci d’adresser un email à l’adresse formation@espas.info. C’est avec plaisir que nous vous ajouterons à notre liste de diffusion.

___

Bien souvent nous constatons que pour nombre de professionnel.le.s et d’adultes concernés, lorsque deux ou plusieurs enfants ou adolescent.e.s sont impliqué.e.s dans des comportements sexualisés, les limites entre comportements « normaux » ou d’exploration et des actes répréhensibles et dommageables ne sont pas toujours très claires. Ceci a comme conséquence que les adultes ne savent pas comment se comporter. Dès lors, il y a un risque à la sur-réaction ou à l’inverse, à la banalisation.

Contenu :

A travers des exemples concrets, d’apports théoriques et d’échanges, ces deux jours de formation ont comme buts principaux de vous permettre de :

  1. Connaitre la différence entre jeux sexuels “normaux”, « abus sexuels » et « infraction à caractère sexuel » ;
  2. Savoir réagir adéquatement en cas de soupçon ou d’abus sexuels avérés lorsque des jeunes sont impliqués ;
  3. Savoir accompagner un enfant à comportement sexuels “problématiques” ;
  4. Savoir comment accompagner un jeune auteur d’abus sexuels ;
  5. Identifier les bons réflexes afin de développer des procédures et une prévention au sein de son institution

Informatiques pratiques :

Formateur : Marco Tuberoso, psychologue FSP/AVP. Responsable Prévention&Formation d’ESPAS.
Tarif : CHF 500.-
Certification : Attestation de participation ESPAS
Délai l’inscription : 5 avril 2023

Journée européenne pour la protection des enfants contre l’exploitation et les abus sexuels – vendredi 18 novembre 2022

Ce vendredi 18 novembre 2022 aura lieu la Journée européenne pour la protection des enfants contre l’exploitation et les abus sexuels. L’occasion pour ESPAS et Limita de faire le point sur la situation de la prévention des abus sexuels sur mineur.e.s dans le domaine des loisirs en Suisse.

Un communiqué de presse conjoint

Constat partagé des deux côtés de la Sarine : ces dernières années, les efforts en matière de prévention ont été renforcés. Par ailleurs, la thématique des abus sexuels sur mineur.e.s dans le domaine des loisirs occupe de plus en plus les devants de la scène dans le domaine de la recherche. Si ces avancées ont de quoi réjouir, multiples observations s’accordent pour dire que la marge de progression et les résistances restent importantes.

Un communiqué rédigé conjointement par ESPAS et Limita a été envoyé aux médias afin de les sensibiliser à ces thématiques. Nous vous invitons à le découvrir sans plus attendre !

Des conseils pour diminuer les résistances

Dès vendredi et durant une semaine, ESPAS publiera sur sa page Facebook des conseils pour aider les organismes actifs auprès des mineur.e.s à s’engager dans des démarches de prévention. N’hésitez pas à les partager à votre réseau !

Partenariats – « C’est avant tout une culture du vivre ensemble sain que nous devons développer et cultiver »

L’Association vaudoise des Ligues d’Improvisation (AVLI) a conclus un partenariat de prévention avec ESPAS l’an dernier. Rencontre avec son Président, M. Samuel Bezençon, qui nous éclaire sur la démarche de son organisation.

L’AVLI a d’abord organisé des cours et vous avez ensuite décidé de signer un partenariat avec ESPAS. Est-ce vous pourriez nous expliquer votre engagement en matière de prévention des abus sexuels ?

L’AVLI est une association amateure et bénévole qui a grandi au fil du temps pour aujourd’hui regrouper beaucoup de personnes de tous les âges. Dans ce contexte, il nous paraît important de donner un maximum d’outils aux personnes qui fréquentent notre association pour se sentir en sécurité. Le dispositif de prévention du harcèlement sexuel et psychologique en fait partie, mais c’est avant tout une culture du vivre ensemble sain que nous devons développer et cultiver aujourd’hui plus que jamais. Les différents mouvements dans le monde de la culture ces dernières années nous ont fait nous dire qu’il fallait que nous nous mettions rapidement à jour si nous ne voulions pas être en retard sur le sujet. Aujourd’hui, c’est un sujet qui oriente nos réflexions, tant dans le cadre de la structure associative, que dans le cadre de nos pratiques artistiques.

Pourriez-vous nous expliquer comment s’est déroulée la diffusion du dispositif de prévention au sein de votre association ?

La phase de diffusion est un des phases cruciales. En effet, si le dispositif est mal communiqué, il n’aura aucun effet. L’idée est donc d’en faire un petit événement, pour être certains que tout le monde en entende parler à un moment donné. Pour faire « événement », nous publions une nouvelle page spécifiquement dédiée sur notre site internet, relayée par une newsletter qui prend le dispositif comme principal sujet, et nos « référentes » au sein de l’association vont aller à la rencontre de tous les groupes concernés. On espère à travers ça toucher un maximum de personnes. En même temps, cela fait plus d’une année qu’on en parle et l’entier du dispositif a été présenté à l’Assemblée générale 2021 pour pré-validation. L’idée étant d’implémenter une « culture associative de la prévention », il s’agira de toute façon d’un travail de longue haleine.

Quelle est la réaction des membres de l’association (encadrant.e.s, participant.e.s, proches, etc.) ?

Pour l’heure, la diffusion du dispositif définitif n’a pas encore été faite, donc le gros des réactions arriveront plus tard. [ndlr : l’interview a été réalisée au premier semestre 2022.]L’intérêt et l’enthousiasme pour les formations était évident de la part des bénévoles encadrant·es. Comme déjà dit, nous avons aussi fait une grande présentation du dispositif lors de notre Assemblée générale 2021 qui a été unanimement soutenue et saluée par les membres présent·es. Globalement, on sent un vrai enthousiasme et une reconnaissance de la part de la communauté associative sur le travail qui a été fait et le travail à venir. C’est très motivant.

Qu’est-ce qu’ESPAS vous apporte dans ces démarches ?

Dans un premier temps, une légitimité et un appui dans la construction de la structure et dans la gestion des situations. Ensuite, un super encadrement, tant en ce qui concerne les formations que l’accompagnement et le suivi à distance tout au long du processus. Et finalement, un contact facile, toujours bienveillant et constructif avec des personnes, de notre point de vue, extrêmement compétentes.

L’Association Vaudoise des Ligues d’Improvisation (AVLI) est une association regroupant 500 membres et 800 improvisateur·ices, âgé·es de 10 à 50 ans, et organisant une centaine de spectacles d’improvisation théâtrale par année. Forte de 30 ans d’existence, elle est une des plus grandes structures de formation à l’improvisation de l’espace francophone. Elle est composée d’une ligue adulte (Ligue A), d’une ligue junior (LIJU) et d’une ligue écolière (LIEV), regroupant chacune entre 10 et 15 équipes différentes.

Source : Association vaudoise des Ligues d’Improvisation, 2022

Élection de nouvelles membres du Comité

Nous avons le plaisir de vous annoncer l’élection de nouvelles personnes au sein de notre comité à la suite de notre Assemblée générale annuelle.

Mme Valériane Grichting, enseignante et députée au Parlement valaisan, succède ainsi à Mme Marie-Laure Annaheim Lambert à la vice-présidence. Mme Séverine Ramel, psychiatre établie à Lausanne, le rejoint, elle, en qualité de membre.

Nous nous réjouissons de pouvoir compter sur leur engagement et leurs compétences en faveur de notre association.

Découvrez notre rapport annuel 2021 !

Un changement de Direction, le développement de nos prestations pour répondre aux demandes d’aide des familles ou de nouveaux soutiens en faveur de nos activités : ce sont quelques-uns des événements qui ont marqué notre année 2021.

Dans ce contexte riche en défis, nous avons continué à travailler sans relâche pour accueillir celles et ceux qui font appel à nous. L’an dernier, ce sont 579 personnes concernées par les violences sexuelles qui ont trouvé de l’aide auprès de nos équipes.

Sans plus attendre, nous vous invitons à découvrir notre rapport annuel 2021, qui a fait peau neuve pour l’occasion.