Prévention dans le domaine des loisirs : parents, quelle est votre responsabilité ?

La sécurité dans les organisations de loisirs de vos enfants est l’affaire de tous ! Nous rencontrons souvent, dans nos cours, des moniteurs, des entraineurs ou des membres de comité d’une association qui semblent découragés, ne sachant plus comment agir pour bien faire.

« Si on entre dans les vestiaires, certains parents se plaignent par ce qu’il est inadmissible que l’entraineur entre dans les vestiaires pendant que les enfants se changent. Par contre, si on n’y entre pas, certains parents se plaignent car ils ont peur que les jeunes y fassent n’importe quoi… ».

« Tant qu’on s’occupe de leur enfant, ils se soucient peu du reste. Par contre, dès qu’il y a un problème, ces mêmes parents sont les premiers à se plaindre… »

Ces phrases lancées par deux encadrants, durant un cours, résument bien le désarroi dans lequel certains se sentent.

Même avec la meilleure volonté du monde, les clubs de sport, les écoles de musique ou toute autre organisation de loisirs ne peuvent pas protéger vos enfants sans vous ; vous devez être partie prenante ! Cela ne veut pas dire que vous allez vous immiscer dans leurs affaires, mais que vous souhaitez co-construire avec eux, afin de créer un espace chaleureux pour tous les membres de l’association.

Vous, parents, que pouvez-vous faire ? Posez tout simplement des questions,  renseignez-vous :

  • Qui sont les entraîneurs, les moniteurs de votre enfant ? Comment ont-ils été formés ? Comment ont-ils été « engagés » ?
  • Quelle est la politique de l’association par rapport aux vestiaires, au smartphone, etc.
  • La question des contacts adéquats entre adultes et jeunes, entre jeunes entre eux ainsi que des abus sexuels ont-elles été abordées ?
  • Que prévoit l’organisation en cas de soupçons ou d’abus sexuels avérés ?
  • Comment les entraineurs donnent leur entrainement (apprentissage et/ou sécurité) ?

Il faut aussi faire savoir explicitement à votre enfant qu’il peut en tout temps venir se confier à vous. Ne pas avoir de tabou, vous intéresser et être accessible restent les meilleurs moyens pour lui permettre de vous parler de ce qu’il vit.

Pour conclure, gardez à l’esprit que la grande majorité des personnes qui entraînent les enfants le font extrêmement bien et que la majeure partie des enfants évoluant dans des associations de loisirs, se porte à merveille.

Vous êtes malgré tout en proie à des questionnements, souhaitez un conseil ou tout simplement plus d’informations sur nos activités ? N’hésitez pas à nous contacter !

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à nous contacter !