5 conseils pour l’engagement de nouveaux encadrants

Pour un club de sport, une école de musique ou toute autre structure proposant des camps ou des activités pour les enfants, engager de nouveaux encadrants peut s’avérer compliqué. Entre l’absence de procédures et des exigences parfois dissuasives, comment trouver la juste balance, tout en assurant la sécurité de vos jeunes membres ? Quelques conseils !

La question des extraits de casier judiciaire

Suite à sa séance du 10 octobre 2018, le Conseil Fédéral a décidé de la mise en œuvre de l’initiative populaire « Pour que les pédophiles ne travaillent plus avec les enfants », qui entrera en vigueur au 1er janvier 2019. Cette dernière définit notamment qu’ « aucun délinquant condamné n’aura plus le droit de travailler auprès d’enfants[1] ».

Afin de vous prémunir d’engager quelqu’un ayant été condamné pour une infraction à caractère sexuel à l’encontre d’enfants ou de jeunes, nous vous recommandons de demander l’extrait de casier judiciaire et l’extrait spécial de casier judiciaire.

Les extraits de casier judiciaires ne vous permettront toutefois que de prendre connaissance des personnes qui ont été condamnées. Dès lors, quelles mesures complémentaires adopter ?

 

Faire connaissance avec votre interlocuteur

Comprendre ses motivations et expériences

Vous pouvez notamment tenter de comprendre ce qui l’amène à vouloir s’engager au sein de votre organisation et sur ses expériences passées. A-t-il, par exemple, déjà occupé une fonction similaire ou un rôle auprès des enfants ?

Si la réponse est non, il sera d’autant plus important de l’interroger sur les raisons qui l’incitent à vouloir le faire.

Si la réponse est oui, comment cela s’est-il passé ? Existe-t-il des références ?

 

Demander des références

Cet échange peut également être l’opportunité de solliciter des références.

Si la personne refuse, demandez-vous si vous souhaitez réellement intégrer une telle personne au sein de votre équipe.

Si la personne accepte, vous vous trouvez dans une bonne dynamique.

 

Expliciter clairement le rôle attendu

Il est important de décrire clairement ce que votre organisation attend de ses encadrants, notamment en matière de proximité et de distance. Autrement dit, c’est le moment d’expliciter votre position par rapport à des thèmes tels que l’entrée dans les vestiaires, les réseaux sociaux ou encore les gestes nécessaires à la pratique de vos activités.

Selon nous, parler des contacts adéquats dans le cadre de vos activités doit permettre de dissuader les potentiels individus mal intentionnés, mais aussi de diminuer le risque de dépassement de limites. En effet, une personne avertie se rendra plus facilement compte qu’une situation tend à devenir délicate et pourra agir en conséquence.

 

Accompagner l’entrée en fonction

Personne ne peut tout savoir dès le départ ! Que vous soyez en présence d’un adulte expérimenté ou non, il faut se demander si vous souhaitez directement laisser cette personne prendre son rôle ou mettre en place des mesures pour l’accompagner au mieux. Ainsi, pourquoi ne pas opter pour une intégration en plusieurs étapes allant de l’observation à la prise en charge autonome ?

Trouver des encadrants prêts à donner de leur temps et de leur énergie pour les jeunes n’est pas chose aisée. Si nous comprenons cet argument, cela ne devrait pas dispenser votre organisation d’un processus de recrutement. En un article, il n’est bien évidemment pas possible de traiter l’intégralité de cette thématique et ce, d’autant plus que chaque structure est unique. Si vous souhaitez un accompagnement personnalisé, n’hésitez pas à nous contacter.

[1] Source : https://www.bj.admin.ch/bj/fr/home/aktuell/news/2018/ref_2018-10-10.html

 

 

Autres articles