Témoignages

Martine

« Avant de pouvoir en parler, je vivais avec cette chose enfouie, mon secret, solidement fermé, et qui pourtant commençait à s’effriter, mûr pour sortir..
Alors que je me sentais si seule dans le ciel plein d’étoiles où je m’évadais et où il me semblait devoir marcher, continuellement marcher, j’ai découvert soudain que cet espace était peuplé de gens pareils à moi. Une révélation. Le fait de réaliser que beaucoup d’autres y cheminaient également m’a permis de reprendre contact avec mes ressources, retrouver mon instinct de vie. A l’endroit de ma blessure était tapie une énorme énergie, qui d’un seul coup, a retrouvé sa place. Je l’ai ressentie comme une force animale, instinctive, au niveau des sens. Une force qui me poussait vers la vie »

Emilie, 17 ans

« Aujourd’hui, s’il y a bien une chose qui me blesse, c’est le regard des autres: du moment où ils savent ce qui m’est arrivé, ils me traitent comme si j’étais différente. Et mon but, c’est de leur prouver que je suis normale et qu’à cause de cela, je suis plus forte et plus grande! A toutes les filles, je dis: nous ne sommes pas fautives! Et nous ne le serons jamais! Mais il faut en parler le plus vite possible, même si c’est très dur. » 

Une maman

« Nous sommes arrivés ici comme tous cassés après un parcours long de plus de 2 ans de silence et la spirale de la mise en marche de la machine judiciaire.
Ce fut dans une infinie bienveillance et sans jugement que nous avons pu raconter les abus subis, nos choix, nos regrets et gentiment accepter la réalité des faits et que rien ne sera jamais plus pareil. C’était comme un refuge où nous nous sommes sentis compris sur un sujet qui dérange.»